Rythmes scolaires : la majorité municipale à la rue...!

Publié le par Eric WILKOWSKY pour Chambéry CAP A GAUCHE

Rythmes scolaires : la majorité municipale à la rue...!

LES ENFANTS DES ECOLES PUBLIQUES DE CHAMBERY AURONT DROIT A UNE GARDERIE !

La municipalité de droite affiche sa conception idéologique du temps de l'enfant et ses ambitions pour les écoliers chambériens : garderie / récréation de trois quarts d’heure ou sortie à 16 h.

Chambéry Cap A Gauche demeure critique sur la réforme des rythmes scolaires.

Chambéry Cap A Gauche se prononce pour une réforme globale de l'école (refonte des programmes, moyens de l'éducation nationale, répartition des périodes de vacances sur l'année, financement par l’Etat de ces temps d’activités périscolaire afin d’assurer l’égalité des élèves sur tout le territoire...) et pour le lancement d’une réflexion sur le temps de l'enfant hors temps scolaire.

Cependant, dans la mesure où la loi qui organise le temps scolaire sur 5 jours s'impose, il est indispensable d'organiser les temps de l'enfant à l'école.

Si les horaires et contenus scolaires sont du domaine de l'éducation nationale, l'aménagement global des temps périscolaires relève de la compétence et de la responsabilité de la commune.

La décision de la majorité municipale retardant l'accueil des enfants de 7 h 30 à 7 h 45 va créer de nombreux problèmes d'organisation aux familles, particulièrement dans les secteurs les plus défavorisés de la ville où ce sont souvent des femmes élevant seules leurs enfants qui utilisent la garderie. En retardant d’un ¼ d’heure la prise en charge du matin, le maire pénalise le travail des femmes.

Quelle justification de cette mesure ? Quel dialogue, quelle concertation avec la communauté éducative ? (parents d'élèves, associations, enseignants, professionnels de l'animation enfance,...). Aucune.

Comment accepter que les enfants soient mis à la porte de l'école dès 16 h ou bien en récréation dès cette même heure ? Quelle ambition en matière d'éducation et d'accompagnement des familles ? Quelle sécurité des élèves, notamment en maternelle, durant ce temps surveillé par seulement 2 agents ?

Ne faut-il pas voir dans ces décisions, des orientations idéologiques de l'UMP : retour de la mère au foyer pour élever les enfants ?, pénalisation des familles au travail précaire ?

Chambéry Cap A Gauche considère qu’il y a urgence à engager une réflexion à la hauteur des enjeux et demande à la majorité municipale d’organiser rapidement une concertation sur :

  • les modalités d'investissement et de propositions d'activités éducatives des associations,

  • des projets éducatifs territoriaux à l'échelle des six quartiers chambériens mettant en cohérence les horaires et l'offre de loisirs sur l'ensemble de l'année (semaine scolaire, vacances).

Chambéry Cap A Gauche prendra toutes initiatives afin de rencontrer les acteurs de la communauté éducative et les mobiliser pour d'autres ambitions éducatives.

Nos enfants valent mieux que ça !

Commenter cet article