Tarifs eau et assainissement : le père Noël n'apporte pas que des cadeaux !

Publié le par Chambéry CAP A GAUCHE

Tarifs eau et assainissement : le père Noël n'apporte pas que des cadeaux !

Les élu.e.s communautaires ont osé voter jeudi 9 décembre 2021 une nouvelle augmentation des tarifs de l'eau et de l'assainissement qui va pénaliser les foyers populaires déjà bien touchés par les hausses du gaz, de l'électricité, de l'essence,...

Sur la période 2011/2022, la facture globale (pour 30 m3) aura augmenté de 34% mais le diable se nichant toujours dans les détails, il est important de regarder la structure de cette facture : le coût de la consommation aura certes diminué d'un peu plus d'un quart quand la part fixe (abonnement), qui touche tous les abonné.e.s, quel que soit leur revenu, aura, quant à elle, augmenté de 189%.

L'abonnement revient à introduire dans la facture d'eau/assainissement un impôt régressif (comme l'est la TVA qui s'applique aux riches et aux pauvres sans distinction).

Pour 30 m3, cette part fixe, qui représentait un peu moins de 26% de la facture en 2011, constituera en 2022 plus de la moitié de la facture !!!

Sachant que deux tiers des ménages de notre agglomération sont constitués d'une ou deux personnes (données diagnostic habitat présenté le 18/12/2019 dans le cadre du PLUI-HD), donc de petits consommateurs, c'est en fait la population qui consomme le moins qui paie le plus : un comble !

Il est plus que jamais nécessaire de revoir la structuration de la facture en supprimant la part fixe (comme le font de plus en plus d'agglomérations) et en rendant gratuits les premiers mètres cubes.

Chaque année, le slogan "l'eau paie l'eau" est asséné comme la vérité absolue alors qu'il s'agit de choix législatifs opérés dans les années 1990 instaurant le principe d'équilibre budgétaire à ces budgets annexes qualifiés de service public industriel et commercial (comme si l'accès à l'eau potable était une marchandise et non un droit élémentaire) et que ceux-ci dégagent chaque année des excédents de fonctionnement... signifiant que l'eau surpaie l'eau... et que donc que les tarifs votés sont trop élevés !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article