Le conseil municipal vu par le quotidien local : un peu sommaire.

Publié le par Chambéry CAP A GAUCHE

 

Quelques dossiers sur lesquels je suis intervenu.
* Faubourg Nézin : Les propositions d'aménagement de la municipalité sont particulièrement contestées par les riverains (1150 signatures d'une pétition) et les commerçants (150 signatures). J'ai demandé au maire d'engager avec les riverains une concertation permettant d'intégrer les réflexions et suggestions de celles et ceux qui habitent le secteur du faubourg. Nouveau refus du maire d'écouter le bons sens des habitants (comme pour le nouveau réseau de bus) montrant ainsi les limites de la concertation et de leur politique de démarche participative (le conseil de quartier citoyen n'étant pas mieux loti). L'ensemble de l'opposition municipale a voté contre cette délibération.
 
* Vente du parking de la maison des syndicats pour 1 000 000 euros avec une ristourne de 140 000 euros au promoteur immobilier ! Cette vente avait provoqué la colère des organisations syndicales logées à la maison des syndicats et marque le peu de considération de cette municipalité pour la démocratie sociale. Au-delà de la ristourne inacceptable à ce promoteur de luxe Edifim, elle prive toutes catégories d'usagers de la maison des syndicats de parkings. Vote contre de l'opposition municipale.
 
* Contrat d'objectifs et de moyens de l'espace Malraux 2016/2020 : j'ai demandé des précisions sur le calendrier du transfert de Malraux à la communauté d'agglomération (en principe discussion en 2018) et de l'évolution du statut (passage de l'associatif AMCCS à un EPCC établissement public de coopération culturelle, en principe après 2020). Ce contrat d'objectifs et de moyens entérinant la baisse conséquente et cumulée de subvention ( moins 320 000 euros en 2015 et moins 200 000 euros en 2016 /2017 /2018/2019 et 2020) soit une baisse totale à la fin du contrat de 1 320 000 euros), je n'ai pas approuvé la délibération (abstention car j'approuve globalement les axes du volet développement culturel de l'espace Malraux et que ce contrat a été rédigé et validé par le conseil d'administration de l'AMCCS).
 
* Contrat territorial jeunesse entre la ville et le département : alors que la politique jeunesse de toutes les collectivités et de l'Etat devrait être une priorité, les crédits départementaux sont en baisse significative (176 200 euros en 2015/2016 et 148 000 euros pour 2016/2017 soit une baisse de 28 200 euros dont 24 800 euros de baisse aux associations agissant dans le domaine de la jeunesse !)
 
* Utilisation de l'Elef par la ville dans un certain nombre de services publics municipaux : voilà une bonne délibération et ce, d'autant plus, que j'avais favorisé les contacts et accompagné les responsables de l'Elef auprès des responsables de la direction départementale des finances publiques pour discuter de la faisabilité de ce projet. C'est désormais chose faite.
 
* Services funéraires de crémation : je me suis interrogé sur la légalité de faire supporter la dépense (remplacement d'un four) par la ville alors que la SEM a été créée.
 
Prochain conseil municipal le 19 décembre 2016.

Commenter cet article