Les locataires du Bois-Joli se prononcent à 70 % contre la démolition de leur habitat (75% de participation)

Publié le par Chambéry CAP A GAUCHE

Une quinzaine d'habitants du Bois Joli ont répondu à l'invitation du collectif d'habitants autour d'une galette pour décider des suites à donner à cette consultation.

Il a été décidé de porter ce résultat à Chambéry Métropole, compétente pour les questions de la politique de la ville et à Chambéry Alpes Habitat, le bailleur social.
Une délégation représentative des habitants sera prochainement constituée.
Un débat s’est ensuite instauré sur le quotidien tels le nettoyage
très limité des parties communes, la présence de fientes de pigeons posant un problème d’hygiène et de santé publique pour lequel le collectif est intervenu et en voie de résolution, la présence de rats, un chauffage insuffisant surtout pour les enfants et les personnes âgées, des compteurs électriques neufs mais en attente de branchement depuis deux ans suite à la défaillance d’une entreprise, des problèmes d’isolation des huisseries, le manque de bancs et de corbeilles à papier aux abords, le renouvellement de jeux d
’enfants vétustes, l’action engagée pour la création d’un magasin d’alimentation à la place de l’ex -Ed (enquête en cours remplie par plusieurs participants),…
Des échanges toujours aussi fournis mais qui montrent encore une fois le peu de considération et d’empressement du bailleur
à répondre aux attentes
des locataires poussant certains citoyens à la résignation.
Justement pour lutter contre ce sentiment d'abandon et de résignation, le collectif d'habitants du Bois Joli avec le soutien de Chambéry Cap à Gauche va poursuivre le rassemblement des habitants dans l'action pour leur cadre de vie.
Ensemble nous pouvons faire bouger les choses et Bois Joli en est un exemple.

Commenter cet article