Contre la baisse des dotations aux collectivités

Publié le par Chambéry CAP A GAUCHE

Contre la baisse des dotations aux collectivités

Ensemble citoyens, associations, agents des collectivités et élus rassemblons-nous

Samedi 19 septembre 10h
devant l'hôtel de ville de Chambéry
 
Chambéry Cap A Gauche a décidé de répondre à l'appel de l'Association des Maires de France à se rassembler le 19 septembre 2015 pour s'opposer à la baisse des dotations aux collectivités locales.
Nous appelons donc les citoyens, les associations, les agents territoriaux et les élus de l'agglomération à se rassembler SAMEDI 19 SEPTEMBRE 2015 A 10H DEVANT L'HOTEL DE VILLE DE CHAMBERY
Vous trouverez ci-dessous l'expression qui sera distribuée à la population samedi.
Comptant sur votre engagement et votre présence

**************************************************************************

Chambéry Cap à Gauche

avec l’Association des Maires de France,

rassemblons-nous contre l’austérité

imposée aux collectivités.

Citoyens, agents territoriaux, associations, élus,

faisons cause commune le 19 septembre pour :

  • Dire non aux baisses des dotations d’Etat (dotation globale de fonctionnement) ;
  • Dire oui au maintien et au développement des services publics locaux de proximité indispensables à la population et plus particulièrement celle déjà fragilisée par les politiques d’austérité ;
  • Dire oui à une réforme juste de la fiscalité ;
  • Dire oui au partage des richesses produites par la taxation des actifs financiers.

Il faut impérativement redonner aux communes et à leurs intercommunalités les moyens d’investir utilement pour les gens :

C’est bon pour les services publics,

C’est bon pour nos vies,

C’est bon pour la relance économique et l’emploi !

Contre la baisse des dotations aux collectivités

L'Appel du 19 septembre pour toutes les communes de France

Faisons cause commune le 19 septembre !

L’Etat a décidé de réduire de 30% les dotations accordées jusque-là aux communes et intercommunalités pour assurer leurs missions. Cette baisse massive est sans précédent et concerne chaque commune ou intercommunalité, chaque habitant, sans exception.

Souhaite-t-on que les services de proximité rendus au quotidien à 66 millions de Français disparaissent ou soient drastiquement  réduits ? Souhaite-t-on renoncer aux investissements publics ? Notre réponse est claire : c’est non !

Car concrètement, qu’est-ce que cela changerait pour vous dans une journée ordinaire ?

Plus d’eau pour votre douche. Plus d’équipements pour faire du sport. Plus d’écoles, de crèches et de cantines pour vos enfants. Plus de transports en commun pour aller travailler. Plus de collecte et de tri d’ordures pour une ville propre et saine. Plus d’entretien des espaces verts pour votre cadre de vie. Plus de lieux ou d’actions culturels pour vous distraire. Plus d’actions sociales en faveur des personnes en difficulté. Plus de vie associative pour favoriser les projets en commun…

Le danger est donc sans précédent et concerne chaque habitant de chaque commune de France, sans exception.

Pour gagner ce combat citoyen et pour que l’Etat revienne sur sa décision, l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalités lance l’Appel du 19 septembre pour les communes de France.

En tant que citoyen, responsable ou membre d’association, chefs d’entreprises, cet Appel vous est destiné. Soyez des milliers à le signer avant le 19 septembre prochain, date à laquelle vous serez invités à rencontrer vos élus partout en France pour manifester votre opposition. 

Nous aimons tous notre commune, ne nous résignons pas à les voir disparaître : faisons cause commune pour dire NON à la disparition programmée des communes !

Commenter cet article