Rythmes scolaires : démarrage d'une nouvelle démarche de construction...

Publié le par Chambéry CAP A GAUCHE

Jeudi 5 mars une réunion s'est déroulée, à priori afin de démarrer la concertation, réunissant les délégués des parents délégués des écoles maternelles et primaires de Chambéry et 2 personnes de la Ville de Chambér : Anne CHAZAL, Responsable du service éducation de la ville de Chambéry, et Julia SORIN, Chef de projet, chargée d'organiser les rythmes scolaires, mais pas d'élus...

Tout d'abord le retour des conseils d'école de fin février est présenté et le résultat se traduit par :aucun changement pour la rentrée scolaire de septembre 2015 !

Les votes en conseils d'école sont favorables au maintien en place des horaires actuels avec bien évidemment une forte attente quant à l’amélioration du fonctionnement de cette année et la mise en place d’activités de qualité au plus tôt pour l’ensemble des écoles.

La consultation était loin d'être satisfaisante, d’une part parce que le calendrier imposé n’a pas permis de consulter l’ensemble des parents, d’autre part car il y a eu plusieurs versions envoyées aux écoles ; les votes ne se sont donc pas faits sur les mêmes critères, ni avec les mêmes interprétations puisque, en plus, le champ des questions était vaste, ...

Pour information, les représentantes de la municipalité penchaient visiblement pour le scénario de la ½ journée libérée (pour des raisons évoquées de disponibilité de locaux, de gestion de personnel et de possibilités de transports) mais ce ne sera donc pas le cas … dans l'immédiat.

Ensuite on nous présente le projet de « construction » comme suit :

  • 1 Comité de pilotage

(réunissant les élus municipaux, le préfet, le DASEN et le président de la CAF qui définira les orientations générales du projet éducatif de territoire et validera les propositions qui lui seront soumises par le comité technique )

  • 1 Comité technique

(composé des représentants des services municipaux concernés, de représentants de la CAF, de la DDCSPP et des IEN participera à la conception du PEDT, mobilisera ses ressources internes et partenariales, accompagnera la mise en oeuvre des activités et participera à l'évaluation du dispositif)

  • Des groupes « territoriaux »

- qui réuniront les directeurs des écoles , les directeurs des maisons de l'enfance, les représentants des équipements municipaux, les SG des Mairies de quartier, les DDEN, les parents élus, la MJC/centres sociaux, l'AFEV, Unicité, la FOL, les Francas

- qui construiront les propositions d'activités, en cohérence avec le PEDT et les projets d'écoles en fonction des ressources mobilisables sur le territoire

- qui seront au nombre de 4 : Hauts de Chambéry/Chambéry le vieux, Biollay/Bissy, Centre, Mérande Joppet)

Julia SORIN confirme l'objectif du projet : mettre des activités en place à la prochaine rentrée scolaire. Oui, mais de quoi parle-ton réellement ?

Car en effet, malgré les demandes de différents parents, peu de données factuelles sur ce qui serait envisageable. Tout reste à faire ou à refaire car les années précédentes, des questions avaient déjà été posées, des pistes étudiées, bref un travail qu'il faudrait sans doute capitaliser...

La question du coût a également été évoquée, mais aucune réponse non plus sur la question du financement...

S'agissant du PEDT qui est aussi un objectif de ce projet de construction, il est prévu de déposer une « lettre d'intention » dans le délai imposé par le DASEN, puis de le formaliser dans les 3 prochains mois. L'IA acceptera-telle ?

La vrai question dans tout cela, c'est sans doute : quelle ambition met la municipalité dans ce projet? … et la réponse déterminera la suite...

Notons que la 1ère date de réunion des groupes territoriaux se déroulera la semaine du 16 mars puis il est évoqué une seconde date la semaine du 6 avril. Après ? Affaire à suivre …

Pour ce faire, pour échanger entre les 4 territoires de Chambéry, pour se tenir informer de la suite de la démarche, nous vous proposons une nouvelle réunion du collectif :

  • le lundi 30 mars à 18 heures au Centre Socio Culturel de Pugnet

Commenter cet article