Collectif du Bois-Joli : retour sur la rencontre avec la responsable de Chambéry Alpes Habitat des Hauts de Chambéry

Publié le par Chambéry CAP A GAUCHE

Collectif du Bois-Joli : retour sur la rencontre avec la responsable de Chambéry Alpes Habitat des Hauts de Chambéry

Suite à la pétition signée par de nombreux habitants, une délégation des locataires était reçue le 6 février à Chambéry Alpes Habitat pour discuter des points de la pétition relevant de leurs compétences :

Question 1 :

Du printemps jusqu’à l’automne, les locataires ont été envahis de moustiques, de nombreux enfants et adultes du « bâtiment Doria » avaient les bras et les jambes couverts de piqûres de moustiques. 

Le bailleur a-t-il fait faire les interventions de démoustication habituelles ?

Réponse 1

Le mois de juillet 2014 a été particulièrement pluvieux, ce qui a favorisé la multiplication des moustiques l’été dernier. De plus, il a été constaté de l’eau stagnante dans les vides sanitaires. Une entreprise devrait intervenir prochainement pour pomper l’eau stagnante et procéder à une inspection par caméra des canalisations du bâtiment pour vérifier si une canalisation endommagée est à l’origine du problème.

Par ailleurs, les interventions de démoustication de bâtiments sont réalisées par le Service communal d’hygiène à la demande du bailleur. 

Une vérification sera effectuée pour savoir si des interventions ont été réalisées en 2014 sur ce bâtiment.

Question N°2

Il est constaté actuellement la présence de nombreux rats dans les caves et aux abords des bâtiments. 

Certaines caves n’ont plus de portes et sont des lieux de dépôts d’ordures. 

Quelles sont les initiatives prises par le bailleur ?

Réponse N°2 

Les différentes démolitions ainsi que les chantiers de construction qui ont eu lieu ces derniers mois ont eu pour conséquence de brasser des gros volumes de terre et de bouleverser l’habitat d’un certain nombre de rats. Des interventions de dératisation sont régulièrement faites. Par ailleurs la prolifération est aussi liée au fait que certains locataires nourrissent de pigeons en jetant de la nourriture par les balcons.

Il serait nécessaire de faire passer le message que la mise à disposition de nourriture dans l’espace public favorise la multiplication des rats et des pigeons. 

Un état des lieux des caves serait fait prochainement par le bailleur.

Question N°3

De nombreux habitants sont inquiets des rumeurs de démolition du bâtiment de la rue des Combes. 

Certains n’ont pas fait de travaux de réfection de leur logement en attendant qu’une décision claire soit prise par Chambéry Alpes Habitat

Réponse N°3

Les services de Chambéry Alpes Habitat travaillent actuellement l’ensemble des aspects techniques.

La décision politique devrait intervenir en Juin prochain.

Question N°4

Le bailleur a fait part aux locataires que le dépôt des poussettes n’était pas autorisé dans les halls des immeubles. 

Les mamans qui rentrent chez elles n’ont pas de local de rangement à proximité et que les bâtiments n’ont pas d’ascenseur ?

Réponse N°4

Le stockage des poussettes dans les halls pose des problèmes de sécurité et aussi pour les agents chargés du nettoyage des sols. 

Un dialogue sera engagé avec les locataires pour libérer l’espace les jours de ménage des parties communes.

Question N°5

Les façades des deux immeubles sont très sales et donnent un aspect misérable aux bâtiments.

Un ravalement est-il prévu prochainement ?

Réponse N°5

Ces travaux devraient avoir lieu rapidement dès que les décisions de démolition éventuelles seront prises.

Il est à signaler une bonne écoute qui nous espérons se concrétisera par la réalisation des travaux demandés.

Commenter cet article