Un an après les élections municipales Chambéry Cap à Gauche est venue souhaiter une bonne année conviviale aux habitants du 270 rue du Mâconnais

Publié le par Chambéry CAP A GAUCHE

Un an après les élections municipales Chambéry Cap à Gauche est venue souhaiter une bonne année conviviale aux habitants du 270 rue du Mâconnais

Mardi 27 janvier, c’était la galette dans la tour

Une trentaine de personnes ont échangé à bâtons rompus sur :

  • les pays d’origine : la belle végétation de la Réunion, la qualité des bijoux en argent artisanaux de Kabylie, les plages du côté de Tiziouzou,
  • mais aussi la vie de l’association Chambéry 73 et les inquiétudes que les jeunes puissent continuer à pratiquer des activités proposées par les associations sportives sur le quartier comme la lutte au Gymnase des Combes,
  • l’attente de la retraite en octobre pour un agent municipal qui voit les conditions de travail se dégrader, plus de boulot avec moins de monde,
  • les attentats de Paris : « c’est des fous qui n’ont rien à voir avec l’Islam », « la situation économique et le chômage de jeunes n’aide pas » et surtout le cadre de vie de la tour avec un bailleur qui a du mal à dialoguer avec les locataires et n’assume pas ses responsabilités depuis qu’il a supprimé le poste de gardien de l’immeuble.

et surtout le cadre de vie de la tour avec un bailleur qui a du mal à dialoguer avec les locataires et n’assume pas ses responsabilités depuis qu’il a supprimé le poste de gardien de l’immeuble; la propreté des parties communes de l’immeuble laisse à désirer. L’ascenseur est vétuste, des vitres du hall sont cassées, des lumières ne fonctionnent pas faute de remplacement des ampoules ; ça n’est pas facile de récupérer son courrier. Des locataires envisagent une action collective dans les prochaines semaines si la situation perdure.

Chambéry Cap à Gauche a fait part de sa disponibilité pour soutenir une éventuelle mobilisation des « locataires du 270 ». »

Commenter cet article