Chambéry Cap à Gauche et le collectif de parents rencontrent l'élue à l'Education

Publié le par Eric WILKOWSKY pour Chambéry CAP A GAUCHE

Chambéry Cap à Gauche et le collectif de parents rencontrent l'élue à l'Education

Rencontre avec l’élue à l'Education, Mme JEANDET, le 14 octobre 2014

Une délégation de parents (Châtaigniers, Haut Mâché, Joppet, Chambéry le Vieux et Pré de l'âne), accompagnée d’une enseignante, du président de notre association et du conseiller municipal Chambéry Cap A Gauche, s'est rendue en mairie mercredi 15 octobre. En effet, il était nécessaire d'aborder plusieurs points dont certains qui relèvent d'une situation d'urgence :

  1. Changer les horaires pour les 3 maternelles qui ne font pas partie d'un groupe scolaire (Grenouillère, Châtaigniers et Bellevue) et dont les horaires n'étaient pas du tout adaptés pour les familles avec fratries : une aberration signalée en juin dernier et qui a enfin été corrigée lors du CDEN du 17 octobre dernier !!
  1. Sécuriser les garderies où il y a un manque d'effectif flagrant : 3 ATSEM pour 55 enfants dans une école maternelle entre autres, alors que la règle est de 1 encadrant pour 14 enfants : la Mairie mène une réflexion pour mettre en place des vacataires, envisager des redéploiements, mais quelle réalité à la rentrée des vacances de la Toussaint ?
  1. Sécuriser les garderies d'école élémentaire où le personnel encadrant ne sait plus qui est inscrit ou pas. Défaillance due au logiciel ou erreur de saisie, bref il est nécessaire de reprendre le dialogue avec les Directeurs d'écoles : heureusement une réunion aura lieu le 7 novembre prochain à travers la mise en place d'un groupe de travail.

S'agissant des activités, proposer le lien avec les maisons de l'enfance en alternative à la garderie c'est bien mais ce n'est pas l'esprit de la réforme des rythmes scolaires... Les activités périscolaires doivent être sous la responsabilité de la mairie, gratuites et égalitaires géographiquement et socialement. Un véritable choix politique qui reste à faire semble-t-il car même si l'on évoque la mise à disposition des ressources de la ville : éducateurs sportifs, Cité des arts, associations sportives, culturelles, de loisirs, subventionnées ça ne suffira pas. Il est nécessaire d'avoir une véritable ambition pour les petits chambériens dans le cadre d'un Projet éducatif de territoire et que la Ville mobilise toutes les aides financières que d'autres communes mobilisent, telles celles de la
CAF.

Quant à l'organisation, soyons pragmatiques :

  1. Les horaires différenciés, ils existaient auparavant d'une école à l'autre, amenant sans doute quelques difficultés de gestion supplémentaires, mais répondant à des besoins dont on fait abstraction aujourd'hui. Notre collectif a demandé que cette question des horaires soit revue pour toutes les écoles à la rentrée 2015.
  1. Les études, ne faudrait-il pas aussi assouplir le système "tout ou rien" dans lesquelles on entre à 16h mais qu'on ne peut quitter avant 17h15 ? Si on peut concevoir qu’un va et vient incessant de parents dans les écoles peut perturber le bon déroulement des études, peut-être qu’un compromis pourrait être trouvé, avec possibilité de venir chercher son enfant à partir de 16h45… La réflexion doit en tout cas être menée.
  1. Les études surveillées, pourquoi ne pas en faire des études dirigées? Les élèves rentreront avec leurs devoirs faits... Cela suppose évidemment de porter une attention particulière aux encadrants recrutés par la Ville, mais pourquoi ne pas ajouter cette dimension à une réflexion globale du temps éducatif ?
  1. La garderie du soir, pourquoi ne pas mettre en place un système d'1/2 heure sans justificatifs ? Pensons aux parents et nourrices qui ont des enfants en bas âge, et qui ne peuvent plus respecter les temps de sommeil des petits parce que les enfants scolarisés sont déposés à 14h, et récupérés à 16h !! (cette proposition existait d'ailleurs en juin dernier...)
  1. La garderie méridienne qui oblige à manger une fois à la cantine pour permettre une inscription : personne ne comprend cette règle inique mais personne ne la revoit ...

Pour notre collectif, il est nécessaire de réaliser au plus vite un bilan 2014-2015. C'est la seule démarche qui permettra d'opérer des changements à la prochaine rentrée scolaire. Pour ce faire, il faut agir et engager un véritable chantier avec tous les partenaires !

Nous avons déjà demandé d'établir une analyse quantitative sur les différentes fréquentations (garderie du matin (quid du 7h30 d'ailleurs qui est une terrible injustice pour certaines familles ?), la garderie méridienne, le restaurant scolaire, la garderie du soir, l'étude surveillée) et une comparaison par rapport à l'année précédente.

Bien entendu il est aussi nécessaire d'établir une analyse qualitative sur l'évolution que ces premiers changements a amenée.

Mettons rapidement en place cette démarche d'amélioration pour régler l'ensemble des dysfonctionnements et prenons les bonnes options pour la suite.

L’adjointe aux affaires scolaires n’a pas rejeté cette demande, bien au contraire, mais souhaite en préalable mener un travail sur :

  • La rédaction d’une convention entre les directeurs et directrices d’école et la Ville afin de clarifier les missions incombant à chacun, dans le cadre d’une contractualisation en bonne et due forme (notamment définir précisément qui gère quoi et comment au niveau des inscriptions / désinscriptions aux garderies, études, restaurant scolaire).
  • La mise en place d’outils d’évaluation de la réforme des rythmes scolaires (en interrogeant les enseignants, les parents, et pourquoi pas les élèves, en faisant remonter les chiffres de l’absentéisme le mercredi matin, etc). Mme Jeandet a indiqué être en discussion à ce propos avec les Inspecteurs de l’Éducation Nationale.

Deux groupes de travail sur chacun de ces sujets sont d’ores et déjà programmés en novembre.

Notre collectif restera vigilant, et veillera à ce que, au plus vite, se mettent en place des réunions de bilan et de concertation avec tous, afin qu’un véritable projet éducatif soit proposé pour la rentrée 2015.

Restons mobilisés, l'avenir de nos enfants en dépend ! Rejoignez notre collectif animé par Franck Dullin (franck.dullin@free.fr).

Chambéry Cap à Gauche et le collectif de parents rencontrent l'élue à l'Education

Commenter cet article