Le point sur les difficultés du commerce de proximité dans les quartiers

Publié le par Eric WILKOWSKY pour Chambéry CAP A GAUCHE

Le point sur les difficultés du commerce de proximité dans les quartiers

Jeudi 18 septembre, Chambéry Cap A Gauche a rencontré l'adjoint chargé du commerce pour faire le point sur les difficultés du commerce de proximité dans les quartiers et connaître les initiatives engagées par la municipalité.

Hauts de Chambéry :

  • ex magasin ED, place Demangeat, fermé depuis plusieurs années : la municipalité a mandaté un cabinet spécialisé dans l'immobilier commercial afin de proposer la création de halles alimentaires à des commerçants locaux ;
  • installation d'une infirmière dans l'ex salon de coiffure ;
  • ouverture au 1er novembre du laboratoire d'analyses dans des locaux de la SAIEM Avenue d'Annecy :
  • les Jardins de Normandie : transfert de l'agence du Crédit Agricole actuellement située au Forum et projet de création d'une laverie bio ;
  • pub St Clair au forum (dont la ville est propriétaire des murs) : aucune solution à court terme
  • marché de l'avenue d'Annecy : projet d'élargissement de l'allée centrale ;
  • marché des Combes : report des forains stationnés sur le parking de la bibliothèque, en extension dans la continuité de la rue du Pré de l'Ane

Bellevue :

  • deux cellules commerciales vides , nécessité de renforcer les commerces de proximité existants (coiffure et pharmacie) en réouvrant l'ancienne boulangerie.
  • réflexion sur la réouverture de l'ancienne boule de Bellevue

Faubourg Montmélian :

  • La municipalité s'interroge sur la réouverture à la circulation en journée, facteur de revitalisation du secteur commercial.

Avenue du Comte Vert :

  • Chambéry Cap A Gauche a fait part de son inquiétude sur la survie des commerces de proximité.

En conclusion, Chambéry Cap A Gauche se félicite des avancées annoncées, reprenant en partie des urgences que nous avions portées durant la campagne des dernières municipales. La réflexion ne peut se limiter aux commerces de proximité et doit également porter sur l'ensemble des services publics et des services au public. La question de la création de centres municipaux de santé dans les quartiers reste totalement posée ainsi que celle de la maîtrise publique de l'immobilier commercial par la ville afin de trouver des solutions de proximité innovantes tenant compte des réalités économiques et répondant aux besoins des habitants.

Commenter cet article