Le collectif des habitants du Bois-Joli fait le point des travaux réalisés

Publié le par Eric WILKOWSKY pour Chambéry CAP A GAUCHE

Le collectif des habitants du Bois-Joli fait le point des travaux réalisés

1) Fissure du bâtiment :

Le pignon du bâtiment a été échafaudé par une entreprise qui ne semble pas être l'entreprise qui va intervenir sur la résolution du problème. Chambéry Alpes Habitat n'a pas informé les locataires sur :

- la nature des travaux (fait-on tomber la plaque d'isolation de la façade pour reposer une plaque solidaire de la façade ou bricole-t-on un rebouchage de la fissure existante?)
- la durée des travaux.

2) L'emprise de la démolition n'est pas tondue. Renseignement pris auprès d'un agent municipal des espaces verts, l'emprise est toujours propriété de Chambéry Alpes Habitat et la responsable des espaces verts fait de l'obstruction sur la rétrocession à la Ville compte tenu des réductions d'effectifs. Chambéry Alpes Habitat semblerait en faire le minimum.

3) La remise en état de l'espace vert sous les balcons est terminée.

Les déchets de chantier ont été évacués. L'abattage du pin malade ne semble pas programmé malgré un marquage bleu qui, d'après Denis, indiquerait qu'il est destiné à l'abattage ?

Il avait été demandé la création d'un bateau dans la bordure du trottoir pour que les mamans avec poussettes puissent accéder aux jeux d'enfants sans difficulté. La bordure a été réalisée sans cet aménagement.

4) La remise en état des jeux était demandée pour le début des vacances

La base du toboggan a été refaite par les services municipaux depuis plus d'une semaine.

Le sol souple doit être réalisé par une entreprise spécialisée.

La ville a demandé que l'entreprise qui est intervenue sur le chantier du bâtiment prenne à sa charge la facture de remise en état dans la mesure où elle avait causé ces dégâts.

L'entreprise semble contester sa responsabilité.

Aucune date de réalisation n'a été communiquée aux résidents.

Des enfants pénètrent dans l'emprise barrièrèe risquant de se blesser.

5) Pas de réponse de Chambéry Alpes Habitat quant au passage de la démoustication. Les résidents continuent à se plaindre de très nombreuses piqures de moustiques qu'ils n'avaient jamais constaté les étés précédents’

Le collectif des habitants du Bois-Joli fait le point des travaux réalisés
Le collectif des habitants du Bois-Joli fait le point des travaux réalisés

Commenter cet article