Réunion publique au Séquoia du 18/02

Publié le par Eric WILKOWSKY pour Chambéry CAP A GAUCHE

Réunion publique au Séquoia du 18/02

Le débat tourne autour des questions de tranquillité publique/sécurité, avec la question de correspondants de nuit présents seulement deux jours par semaine sur le quartier et la Police nationale qui ne se déplace pas souvent en soirée sauf en cas de gros pépin.

Des expériences comme les « voisins vigilants » et capitaines de quartier sont en développement dans certaines communes. Pour « Cap à gauche », si le citoyen a toute sa légitimité à s'exprimer sur les besoins et dispositifs à mettre en œuvre pour assurer la tranquillité publique, les missions de sécurité doivent rester dans le domaine public.

Certains participants pensent que les missions de médiation des correspondants de nuit devraient être assurées directement par la ville plutôt que par une association.

Sur Bellevue, l'animation jeunesse est inexistante et le Séquoia est peu ouvert.

Si la maison de l'enfance « La Gaminière » fait un super boulot jusqu'à l’âge de 11 ans, pour les plus grands, il n'y a plus rien.

Le lien social n'est plus porté comme avant par une vie associative dynamique, même si récemment 90 personnes étaient présentes pour un « concours de soupes » réalisées par des habitants.

L'occasion pour les candidats de « Cap à gauche » d'évoquer les réponses contenues dans le programme pour développer le lien social, l'emploi des jeunes, soutenir l'économie locale et réactiver le Conseil communal de prévention de la délinquance.

Commenter cet article